Archive de juin, 2012

24
Jun

Le crime de la Grusardière (Vasles, 1873)

   Ecrit par : Olivier Goudeau   in Crimes en Touraine

L’affaire Viault à Vasles en 1873 illustre parfaitement la pression de la communauté villageoise sur les femmes au XIXe siècle. Pour continuer d’en faire partie, certaines sont même prêtes à commettre l’irréparable.

23 juin 1873. Au village de la Grusardière, dans la commune de Vasles, les enfants participent depuis toujours aux travaux des champs.La IIIe République, tout juste installée, n’a pas encore rendu l’école obligatoire. En cette matinée d’été, ils sont trois jeunes bergers à surveiller un troupeau de moutons dans une lande à l’orée des premières maisons. Pour les aider dans leur tâche, un chien dressé les accompagne. Lire la suite »

20
Jun

Le sauteur du pont Main (Niort,1886)

   Ecrit par : Olivier Goudeau   in Crimes en Touraine

La publication de crimes anciens en Deux-Sèvres se poursuit avec l’affaire Laurent à Niort, en 1886.

27 avril 1886. En début d’après-midi, une femme d’une cinquantaine d’années marche dans les allées paisibles des jardins de la place de la Brèche. Par cette belle journée de printemps, elle ne se doute pas que sa vie va prendre fin dans quelques minutes sous les yeux des passants ébahis. Quelques heures plus tôt, rien ne laisse supposer un tel drame. Françoise Dufour est allée boire un verre avec Jean Laurent et M. Gouet. Le moment s’est révélé plutôt agréable même si le premier s’est de nouveau montré très pressant avec elle. Ce rémouleur de 27 ans doit probablement espérer renouer mais sa décision est irrévocable. Elle ne l’aime plus. Alors, à la sortie du bar, elle a remercié les deux hommes et a poursuivi son chemin seul. Lire la suite »

Même si le droit pénal ne les reconnait d’un point de vue législatif, les crimes passionnels engendrent souvent la clémence des jurés. La  preuve avec l’histoire d’Eugène Gallé en 1898 à Saint-Germain-sur-Vienne.

7 septembre 1898. Eugène Gallé, petit brun au visage creusé, s’installe à la table de son ami Armand Gris, maréchal-ferrant à la Chaussée, commune de Saint-Germain-sur-Vienne. Le visage pâle, la sueur dégoulinant de son front, Gallé, cultivateur de 25 ans, siffle la bouteille d’eau de vie en quelques minutes et lance en quittant les lieux. « Je viens de tuer Marceline. Au revoir ! » Lire la suite »

8
Jun

Le drame du Bois Verdon (Tillé, 1913)

   Ecrit par : Olivier Goudeau   in Crimes en Touraine

« Le Drame du Bois Verdon » est l’une des affaires judiciaires les plus marquantes du XXe siècle en Deux-Sèvres. La personnalité de l’accusé et le verdict y sont pour beaucoup.

Samedi 18 octobre 1913, 17 heures. Marie Phélippon ouvre la porte de son domicile avec un grand sourire. Son frère, Clément Phélippon, sa femme Suzanne Michelin et leur fils de 7 ans Robert, s’engouffrent dans sa belle demeure. Comme toutes les semaines, Marie aime recevoir ses invités, un couple uni, riche et bien sous tout rapport. Pourtant, le mariage des Phélippon bat de l’aile. Clément, industriel saumurois, n’aime plus sa femme. Délaissée, Suzanne, issue de la bourgeoisie thoursaise, s’est consolée dans les bras de Jean Pasneuil, le maître de chais du domaine de son mari. En guise de réponse, Clément a renvoyé l’employé et exclu sa femme de son testament. Lire la suite »

7
Jun

Interview pour les 10 ans du « Crime du jeudi »

   Ecrit par : Olivier Goudeau   in Crimes en Touraine

Le vendredi 15 juin 2012, j’ai eu le plaisir d’accueillir au coeur des archives départementales des Deux-Sèvres, deux journalistes de la Nouvelle République. Ce lieu a été choisi pour célébrer les 10 ans de la parution dans ce quotidien de la chronique estivale, « Le crime du jeudi ». Ce fut aussi l’occasion de présenter les sources judiciaires sur lesquelles je m’appuie pour mener mon travail de recherche. Lire la suite »

'