Archive du 15 août 2012

15
Août

Pierre Ferront ce cruel étourdi (Asnières, 1835)

   Ecrit par : Olivier Goudeau   in Crimes en Deux-Sèvres

En se plongeant au cœur des archives criminelles des Deux-Sèvres du XIXe siècle, bon nombre d’observateurs seraient sidérés par la crédulité et la bêtise de certains criminels. Dans ce registre, Pierre Ferront pourrait figurer au sommet de la hiérarchie…

23 avril 1835. Le village d’Asnières, situé à quelques kilomètres au sud de Brioux-sur-Boutonne, est plongé dans l’effroi. Le corps de Pierre Bonnet, un septuagénaire, vient d’être découvert au pied de son lit, la tête fracassée. Le cadavre est à moitié habillé, seule une jambe de sa guêtre est enfilée. Son coffre qui contenait 300 francs a été forcé. Lire la suite »

'