Archive de août, 2014

Le Mémorial des Deux-Sèvres du 6 mars 1879 (archives départementales des Deux-Sèvres)Au XIXe siècle, le sort des femmes est peu enviable. Lorsqu’elles sont battues ou menacées pour des maris tyranniques, la grande majorité n’imagine même pas quitter le foyer conjugal. La faute aux traditions, à la réputation laissée auprès de la communauté villageoise toute puissante, au poids de l’Eglise mais aussi à la peur des représailles. Seules quelques-unes s’y risquent. Parfois à leur risque et péril. 

Auguste Barbanneau jubile intérieurement. Il a bien berné son monde en acceptant le divorce que lui demandait sa femme depuis des années. Au départ, l’idée d’une séparation lui était pourtant  insupportable. Son honneur dans le village était en jeu. Et puis, à 42 ans, on ne fait une croix sur 20 années de mariage pour les motifs invoquées par son épouse ; mais après mûre réflexion, il a fini par se plier à ses désirs… tout du moins en façade. Lire la suite »

23
Aug

Adolescents et assassins (St-Avertin, 1916)

   Ecrit par : Olivier Goudeau   in Crimes en Touraine

Le Journal d'Indre-et-Loire a restitué les débats du procès dans ses colonnes. Il nous apprend notamment que Paintendre et Colas avaient été déclarés inaptes pour la guerre par différents conseils militaires de révision.  (archives départementales)Paintendre-Colas, des noms que l’histoire à oublié. Pourtant, lorsque le procès de ces deux bandits et de leurs six acolytes s’ouvre en décembre 1916, le palais de justice de Tours n’est pas assez grand pour accueillir les centaines de curieux. Outre la tragédie qu’il porte en lui, ce fait divers nous montre aussi une facette méconnue de la Première Guerre Mondiale, celle d’un conflit où l’Union Sacrée à l’arrière fut un mythe, certains Français profitant de la guerre pour s’enrichir. Lire la suite »

10
Aug

Honoré Pommier, le mort vivant (Fressines, 1898)

   Ecrit par : Olivier Goudeau   in Crimes en Deux-Sèvres

Honoré Pommier a été recherché dans toute la France. En vain. (Archives départementales des Deux-Sèvres)Honoré Pommier est un cas rare dans les archives judiciaires des Deux-Sèvres. Le crime crapuleux qu’il commet en 1898 à Fressines ne le distingue pourtant pas des autres assassins  du département. L’originalité est à chercher ailleurs… dans le dénouement de l’affaire. Lire la suite »

4
Aug

Colporteur, un métier dangereux (Le Chillou, 1839)

   Ecrit par : Olivier Goudeau   in Crimes en Deux-Sèvres

L'ordre de conduite de l'accusé, Danièle Vignolle (Archives départementales des Deux-Sèvres, 2U172)L’étude des sources judiciaires au XIXe siècle nous renseigne aussi sur la vie de la société avec ses coutumes, ses traditions et ses métiers oubliés. Celui de colporteur d’images était très représentatif de cette époque. Appréciés des enfants toujours friands d’images, les colporteurs étaient aussi craints des autorités. Souvent assimilés à des vagabonds, ils étaient parfois chassés de certaines villes ou même victimes de gens peu fréquentables…

18 septembre 1839. Une foule de curieux se presse dans les bois de la Biliotières. Depuis la fin de la journée, une rumeur court dans la commune du Chillou qu’un crime a été commis dans cette forêt, jouxtant le village. Lorsque les premiers habitants arrivent sur les lieux du drame, la vision qui s’offre à eux dépasse tout ce qu’ils avaient imaginé. Là, sous une cépée de bois de chêne, à onze mètres d’un sentier, un jeune homme git dans une mare de sang, le cou sectionné par trois blessures profondes. Lire la suite »

'