Archive de décembre, 2014

13
Dec

La tragique odyssée de Py (Niort, 1919)

   Ecrit par : Olivier Goudeau   in Crimes en Deux-Sèvres

Le journal Mémorial des Deux-Sèvres a suivi l'affaire en narrant notamment le procès. 24 décembre 1919. (Archives départementales des Deux-Sèvres)Les affaires criminelles et l’étude des archives qui les accompagne nous éclairent sur bien des aspects de la société. Ainsi, le crime commis à Niort en 1919 montre qu’une communauté chinoise était présente dans les Deux-Sèvres au début du XXe siècle. Venus comme ouvriers lors de l’industrialisation du département, ils participèrent à la construction de la gare de Niort tout en prenant place dans les statistiques de la délinquance. La preuve.

Avril 1919. Ou Tcheu Ki pénètre dans une petite épicerie route d’Aiffres à Niort. Ce Chinois d’une quarantaine d’années ne le sait pas encore mais la course qu’il a prévu de faire dans ce petit commerce va bouleverser  sa vie. A peine a-t-il fait quelques pas dans le commerce qu’il tombe sous le charme de la femme qui s’avance vers lui. Elle se nomme  Marie Gouin. Elle a 35 ans. Elle est propriétaire de la boutique. Lire la suite »

6
Dec

La mort, c’est pas le bagne ! (Manthelan, 1890)

   Ecrit par : Olivier Goudeau   in Crimes en Touraine

 Le Journal de l’Indre-et-Loire constitue une source précieuse pour comprendre les circonstance du drame (archives départementales)A la fin du XIXe siècle, l’heure est à la tolérance en matière de verdict. Les peines de mort prononcées par les tribunaux français sont pour la plupart commuées en travaux forcés par le Président de la République. La guillotine est au chômage et les idées d’abolition de la peine capitale progressent notamment dans les rangs des députés. Pourtant, en Indre-et-Loire, à cette même époque, un verdict prononcé dans une affaire de tentative d’assassinat va surprendre par son extrême sévérité. La faute probablement à la « série rouge » dont est victime le département à cette période.  

29 septembre 1890. Dans le petit village de Tremblay, dans la commune de Manthelan, le couple Malbran est sur le point de se coucher. Onze heures vient de sonner. Le mari et la femme ont à peine pris place dans leur lit que deux terribles détonations les font sursauter. Ils se lèvent en toute hâte et se précipitent vers la porte d’entrée. A peine l’ont-ils ouverte qu’une femme ensanglantée leur tombe dans les bras. Lire la suite »

'