Archive de septembre, 2018

28
Sep

La disparition du petit Jean (Fomperron, 1820)

   Ecrit par : Olivier Goudeau   in Crimes en Deux-Sèvres

Les disparitions d’enfants  provoquent de véritables psychoses dans les familles et les villages. En 1820, à Fomperron, c’est le petit Jean Chaigne, 13 ans, qui disparaît. L’issue de cette histoire va plonger les enquêteurs dans les profondeurs de l’âme humaine. 

10 janvier 1820. René Charon a la mine des mauvais jours. En frappant frénétiquement à la porte de Marc Chaigne à 3h du matin, le bordier de 34 ans n’avait pas l’intention de lui faire peur. Seulement la situation est tellement grave qu’il ne peut réprimer sa panique. Alors que la porte s’ouvre laissant apparaître le visage de Marc Chaigne, les yeux pleins de sommeil, René Charon s’empresse de lui résumer la situation. Lire la suite »

'