Archive de novembre, 2020

13
Nov

Le drame de l’Eldorado (Niort, 1905)

   Ecrit par : Olivier Goudeau   in Crimes en Deux-Sèvres

Ressortir des rayonnages de vieux dossiers de procédure, c’est redonner vie à des hommes et des femmes que le temps et les mémoires ont oublié. A la lecture des archives judiciaires, l’historien prend alors conscience que les individus qui hantent ces centaines de procès verbaux jaunis par le temps ont parfois traversé des épreuves et connu des destins extraordinaires. Toussaint Thomas et Armandine Fer sont de ceux-là. A la fois victimes et bourreaux, ils sont surtout le reflet d’une époque et d’un temps qui vont finir par les rattraper.  

Dimanche 1er octobre 1905. 20 h 30. Un jeune homme coiffé d’un chapeau mou aux bords rabattus fait son entrée dans l’Eldorado, un cabaret à la mode situé au 14 de la rue du petit banc à Niort. Très discret, l’individu s’installe et regarde les chanteuses en tenues légères dérouler leur numéro sur scène. Une heure plus tard, le spectacle bat son plein. L’ambiance est festive et l’alcool coule à flots. Sur scène, la chanteuse « Rose de Noël » fait son entrée au moment où l’homme au chapeau disparait dans une loge de la galerie, au premier étage. « Dès que Mme Rose de Noël qui est en scène aura terminé, priez-la donc de venir me trouver ici »1  demande-t-il au membre du personnel qui l’accompagne. « J’ai une commission à lui faire de la part de ses parents » précise l’individu. Sur scène, « Rose de Noël » achève sa prestation. Derrière le rideau, l’employé patiente pour lui transmettre le message. Lorsqu’elle en prend connaissance, la jeune femme semble surprise. Qui peut bien vouloir lui transmettre une commission de ses parents ? Elle pense à ses cinq frères et ses sœurs restés à Paris. Lire la suite »

'